Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte de la boutique et prenez votre dose de culture quotidienne. Chaudonnaise d'âme.

Ce soir à 21 h 05 sur France 2 : L'histoire secrète de la Résistance de Caroline Benarrosh.

C’est une galerie de portraits dont on connaît bien les principales figures. Jean Moulin, qui s’engagea au côté de De Gaulle avant de réunir les courants divergents et rivaux de la Résistance, n’a presque aucun secret pour personne. De même, Berty Albrecht et Henri Frenay, qui animèrent le journal clandestin Les Petites Ailes de France, raconté ici de façon louangeuse et policée. Moins connue est Gilbert Renault, issu de l’extrême droite, ou Georges Beaufils, cadre communiste et partisan de l’action terroriste, qui sera accusé plus tard d’espionnage au service de l’URSS.

Ce documentaire, hélas, ne fait que reprendre fidèlement le récit national construit autour d’un mouvement de la résistance française unifié, malgré toutes les divergences idéologiques qui le traversent. On aurait pourtant aimé découvrir de nouveaux visages, des trajectoires jamais racontées, sachant que la lutte contre les troupes d’occupation et le régime de Vichy a mobilisé des femmes et des hommes estimés à cinq cent mille à la Libération. L’on se contentera des nombreuses archives inédites et des belles scènes de reconstitution qui émaillent le film, l’ensemble étant porté par une narration basée sur les récits livrés par les résistants eux-mêmes, et par une musique exagérément martiale. Sans être un chef-d’œuvre, cette Histoire secrète de la Résistance a cependant tout le mérite de se regarder comme un captivant polar.

 

 

Au sommaire

Ils sont venus de tous les milieux, animé par des opinions politiques divergentes, mais tous partageaient une même volonté de se battre pour libérer la France. Des images d'archives, des éclairages d'historiens et des scènes de fiction reconstituent minutieusement les parcours personnels et intimes de cinq personnalités de la résistance : Jean Moulin, figure phare de la résistance, qu'il a organisée et unifiée, Henry Frenay, fondateur de l'un des mouvements les plus importants de la zone libre, Berty Albrecht, créatrice d'un service social d'aide aux prisonniers, Gilbert Renault, agent secret dont les informations ont changé le cours de la guerre, et George Beaufils, membre du Parti communiste, sont évoqués dans récit au présent qui permet de prendre la mesure de ce que signifiait alors "entrer en résistance".

Cette Fiction-documentaire événement raconte la naissance puis l’unification de la résistance a travers les portraits de 4 hommes et d’une femme. Ils viennent de tous les milieux, leurs opinions politiques divergent  mais tous  partagent  une  même volonté de se battre pour libérer la France.

En plongeant dans leurs biographies, en s’appuyant sur l’expertise d’historiens, ce documentaire qui articule images d’archives et scènes de fiction reconstitue minutieusement les parcours personnels et intimes de ces résistants. Il raconte leurs faits d'armes mais aussi leurs doutes et leurs rivalités.

Les résistants sont incarnés par des acteurs et les textes sont issus de leurs mémoires.

  • Jean Moulin, figure phare de la résistance française, qu'il a organisée et unifiée au sein du Conseil national de la résistance.
  • Henry Frenay, dans un premier temps pétainiste et très critique vis à vis de de Gaulle, va fonder l’un des mouvements les plus importants de la zone libre.
  • Berty Albrecht, crée un service social pour aider les prisonniers. Elle est arrêtée 3 fois. La dernière, par Klaus Barbie. 
  • Gilbert Renault, se rêvait producteur de cinéma, il va  devenir agent secret. Ses informations vont changer le cours de la guerre.
  • George Beaufils, membre du Parti communiste, est convaincu que ce sont des actions violentes et les attentats contre l’occupant qui sont les plus efficaces. Quelque qu’en soit le prix

Un récit au présent de 4 années de combats (1940/1944).
Une immersion dans leur quotidien de clandestins qui permet de prendre la mesure de ce que signifiait alors : “entrer en résistance”. 

Un film documentaire de 115 minutes réalisé par Caroline Benarrosh et produit par Brainworks.


Présenté par Julian Bugier, raconté par Gaël Faye

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article