Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte de la boutique et prenez votre dose de culture quotidienne. Chaudonnaise d'âme.

Mort du prince Philip : ce que les 4 saisons de The Crown nous ont appris sur l'époux de la reine Elisabeth II

Que nous ont appris les quatre saisons de la série "The Crown" sur le prince Philip, époux de la reine Elizabeth II, décédé ce 9 avril à l'âge de 99 ans ? En collaboration avec Emilie Semiramoth et Mégane Choquet.

Le prince Philip, époux de la reine Elisabeth II, est décédé ce vendredi 9 avril à l'âge de 99 ans. Le duc d'Édimbourg, père du prince Charles et grand-père des princes William et Harry, a contribué à sa façon au maintien de la monarchie britannique. Un rôle dans l'ombre mais néanmoins décisif, comme l'ont décrites les quatre saisons de The Crown sur Netflix.

Voici les principales choses à savoir sur le prince Philip telles qu'elles nous été montrées dans la série historique, sous les traits des comédiens Matt Smith (saisons 1 et 2) et Tobias Menzies (saisons 3 et 4) !

Son mariage avec Elizabeth

Son mariage avec Elisabeth, alors héritière du trône occupé par le roi George VI, constitue l'un des premiers tournants majeurs de la série. Si la future reine ne s'oppose pas à la clause d'obéissance dans leur contrat de mariage, Philip, quant à lui, n'hésitera pas à rechigner quand il lui faudra s'agenouiller devant Elisabeth lors de son couronnement quelques épisodes plus tard.

Ses origines étrangères

Fils unique du prince André de Grèce et de la princesse Alice de Battenberg, le prince Philip rejoint la Royal Navy en 1939. En parallèle, son amour naissant avec Elisabeth et leur projet de mariage lui vaut de renoncer à ses titres royaux grecs et danois et de se convertir à l’anglicanisme. Il devient alors naturalisé britannique, adopte le nom Mountbatten de ses grands-parents maternels et est fait duc d’Édimbourg. La série The Crown reviendra également sur ses jeunes années au pensionnat Gordonstoun School en Écosse, dans lequel il enverra plus tard son fils Charles, écoeuré par cette expérience. C’est également pendant la jeunesse du prince Philip que l’on voit sa participation traumatisante aux funérailles de son père, proche du régime nazi, et la mise en scène de cet évènement n’est pas sans rappeler les obsèques de Lady Diana et la manière dont William et Harry ont dû marcher derrière le cercueil de leur mère.

Son attachement pour la marine britannique 

Engagé dans l'armée britannique durant la Seconde Guerre mondiale, Philip n'a jamais caché son respect pour les "gars" de la marine. Seulement, son mariage avec Elisabeth et l'accession de cette dernière au trône d'Angleterre l'ont empêché de poursuivre une carrière militaire. Tirant un trait bon gré mal gré sur ses rêves d'exploits héroïques, le duc d'Édimbourg n'a toutefois jamais renié son attachement pour le corps des marines britanniques.

Ses infidélités

Bien qu’il aime sincèrement Elizabeth, Philip n’en est pas moins un mari volage. Elisabeth l’apprend à ses dépens en découvrant par hasard la liaison de Philip avec une ballerine. Mais elle n’est qu’un exemple parmi tant d’autres. Cette infidélité presque compulsive n’est pas juste l’apanage d’un "coureur de jupons", la fréquentation d’autres femmes est une manière pour Philip de signifier son indépendance et sa liberté malgré le devoir qu’il l’astreint à un rôle d’éternel second.

Sa relation compliquée avec Charles

Dès la seconde saison, la série s'est attardée sur les relations conflictuelles entre le prince Philip et son fils, le prince Charles. Sans prendre en compte la personnalité plus effacée de ce dernier, le duc d'Edinburgh a tenu à lui faire suivre une éducation stricte dans le collège pour garçons Gordonstoun en Ecosse. Ecoeuré par l'expérience, le futur roi d'Angleterre a plus tard qualifié ses années là-bas de véritable "enfer sur Terre".

Sa recherche d'un but à accomplir

Contraint de rester dans l'ombre de sa femme, Philip nous est dépeint tout au long de la série comme un homme en quête d'un sens à donner à sa vie. Cela a particulièrement été le cas dans l'épisode Moondust (saison 3 épisode 7) qui voit le duc d'Edinburgh accueillir en grandes pompes les héros de la mission spatiale Apollo 11. L'entrevue avec Neil Armstrong ne lui apportera pourtant pas la satisfaction attendue, et le plongera même dans une forme de déprime.

Son caractère envahissant

 

Bien qu'il n'occupe à proprement parler aucune fonction officielle, le prince Philip n'a jamais hésité à faire savoir à son épouse son avis sur bon nombre de sujets. Envahissant à plus d'un titre, le duc d'Edinburgh nous est ainsi montré dans la série comme un homme n'ayant pas sa langue dans la poche, pour le meilleur comme le pire pour cet adepte des formules maladroites et faux-pas protocolaires.

Sa relation paternelle avec Diana

 

Difficile de cerner le vrai du faux dans le portrait qui a été fait dans la quatrième saison de la relation paternelle du prince Philip avec Diana Spencer. Si de nombreuses scènes ont été purement inventées pour les besoins de la série, dont la séquence de chasse, il semblerait néanmoins que le duc d'Edinburgh s'était réellement pris d'affection pour l'épouse de Charles.

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article