6 juin : Bernard Jordan forever dans nos coeurs !

Publié le par Liliane Langellier

On était le 6 juin 2014...

70 ans....

70 années depuis que des jeunes venus de tous les pays du monde avaient débarqué sur nos plages de Normandie.

Certains n'avaient pas même eu le temps de poser un pied sur le sable sous la mitraille allemande. 

Mais le copain d'à-côté continuait... 

Et c'est ainsi de plages cimetières en plages joie que s'est construit le 6 juin 1944.

L'an dernier, c'était le grand show.

Tous les officiels pour rendre hommage... Et le petit peuple pour les avoir dans nos coeurs....

Et puis....

Et puis tout d'un coup sur Twitter, il y a eu l'annonce de cete étrange aventure.

Un vétéran britannique s'était enfui de sa maison de retraite pour "ne pas rater ça"....

Sans le vouloir, lui qui ne fut qu'un parmi les autres, il est devenu de 6 juin-là, le double symbo!e de la liberté.

"Cet ancien maire de la ville de Hove, au sud-est de l'Angleterre, s'était échappé jeudi matin de sa maison de retraite, ses médailles cachées sous son imperméable. Il avait rejoint un bus de vétérans qui se rendait à Ouistreham, en Normandie." écrivait Le Monde.
 

Pour nous attendrir, il nous a attendri, Bernard Jordan.

On lui a tous écrit pour son anniversaire dans sa maison de retraite. Où il avait fini par sagement rentrer une fois l'escapade terminée.

Il a bien fait, Bernard Jordan....

Il nous a montré que l'âge n'avait rien à voir à l'affaire...

Que quand on voulait, on pouvait...

Que la liberté, ça se gagnait tous les jours....

Oui, il a bien fait, Bernard Jordan,

Car pour lui, "The Great Escape" vers d'autres cieux, ce fut le 6 janvier 2015.

Mais c'est pas grave car...

Bernard Jordan, il est forever dans nos coeurs.

 

Liliane Langellier

6 juin : Bernard Jordan forever dans nos coeurs !

Publié dans L'espiègle Lili

Commenter cet article