Le jeudi, c'était "Le journal de Mickey" sur Radio Luxembourg

Publié le par Liliane Langellier

Le jeudi, c'était "Le journal de Mickey" sur Radio Luxembourg

A cette époque, le jour des enfants, c'était le jeudi.

A cette époque, peu de familles avaient la télévision.

A cette époque, on se réunissait autour du poste de radio. Et je n'aurais manqué pour rien au monde "Le journal de Mickey" sur Radio Luxembourg...

Le poste de radio était posé en hauteur sur un meuble marocain. Légué à mes parents par le docteur Fidon. Il trônait dans la salle à manger. Elle même était attenante à l'arrière boutique. Son unique fenêtre donnait sur une petite cour. Qui servait à tout l'immeuble. Et où il y avait encore des toilettes communes. A la turc. Mon angoisse !

Revenons au "Journal de Mickey".

Non seulement je me collais au poste pour écouter, mais mon paternel avait acheté, dès potron-minet, en même temps que son canard, "Le Journal de Mickey".

Comment Mickey est-il arrivé en France ?

Mickey Mouse est officiellement né en 1928 aux Etats-Unis. Très vite, il traverse l'Atlantique pour s'installer en France dans le journal Le Petit Parisien en 1930 sous l'initiative de Paul Winkler, dans lequel Mickey apparait sous forme de bandes dessinées courtes. En 1931, devant le succès du souriceau, les bandes dessinées sont réédités sous forme d'albums par Hachette (qui est de nos jours toujours éditeur d'ouvrages Disney). Malgré quelques retouches, c'est un grand succès en librairie. C'est ainsi que Paul Winkler se décide de concevoir un journal exclusivement consacré aux productions de Walt Disney. Il lui faudra toutefois trois années pour monter à bien son projet, et réussir à convaincre un éditeur. Peine perdue pendant quelques années, jusqu'à ce que Hachette se décide à financer l'opération. Reste à convaincre Walt Disney lui même, ce qui se fera à l'occasion d'un déplacement de celui-ci à Londres où Paul Winkler reçoit l'approbation d'utiliser ses personnages.

En 1934, Paul Winkler, entouré d'une équipe, conçoit deux journaux destinés à tester le public et le journal, qui paraissent le 1er juin (n°01), puis le 14 octobre 1934 (n°02). L'aventure du journal commence alors le 18 octobre 1934 (daté pourtant au dimanche 21 octobre !). Portant le numéro 1, il lance officiellement le journal en France. Ce premier numéro est d'ailleurs actuellement bien connu des amoureux du Journal de Mickey puisqu'il fut plus d'une fois réédité sous forme de fac-similés (on en recense actuellement trois). La campagne de promotion est déjà digne du groupe Disney, assurant rapidement le succès du journal. Se positionnant d'emblée comme embassadeur de la presse enfantine, le succès est très vite au rendez-vous. C'est d'ailleurs un aspect que la revue a su conserver au fil des générations, et même sur le magazine actuel.

Pourtant, une période noire de notre histoire va assombrir considérablement la pérennité du Journal de Mickey. La seconde guerre mondiale met provisoirement un terme à la parution du journal en juin 1940 (au n°296). L'équipe doit alors quitter Paris pour rejoindre la zone libre à Marseille. En septembre de la même année, le Journal de Mickey reprend sa parution, mais de façon plus chaotique. D'ailleurs, le journal se retrouve groupé avec une autre revue. Malheureusement, le régime de Vichy est à deux doigts de condamner le journal. Ainsi, en 1942, sa forme est entièrement revue et toute allusion aux Etats-Unis est exclue, y compris Mickey lui-même qui ne peut plus s'afficher dans le journal portant son propre nom. Pourtant, la Journal de Mickey ne pourra se défaire de son image trop américanisée. Le journal publie son ultime numéro (le 477) le 2 juillet 1944.

Paul Winkler doit alors s'expatrier aux Etats-Unis. Quatre ans plus tard, en 1948, Armand Bigle (représentant de la Walt Disney Compagnie en Europe) lui propose de relancer le Journal de Mickey en France, et réussit à le convaincre. Cependant Paul Winkler est prudent, et attend qu'une loi sur la presse jeunesse soit votée et affine considérablement la forme et le fond de la revue. En mai 1952, un nouveau journal test est publié (n°0), pour finalement paraître à nouveau dans son nouveau format dès le 1er juin 1952, huit ans après l'arrêt de sa première publication. Une nouvelle campagne publicitaire touche la France, et s'empare même de la radio ! Le changement est visible, le Journal de Mickey Nouvelle Série reprend sa numérotation à 1 (c'est celle qui figure sur les revues actuelles) et prend la forme d'un magazine, comme il l'est à peu près aujourd'hui (quoi que légèrement plus grand). Le Journal de Mickey ne perd cependant pas de vue son lectorat, et bien que rajeunissant beaucoup son concept, il touche parfaitement sa cible, à tel point qu'en 1954 il devient la meilleure vente hebdomadaire de presse jeunesse en France.

Nous n'étions pas malheureux, les enfants du Baby Boom. Nous avions certes moins de jeux que maintenant. Mais nous avions tellement plus d'imagination !

Liliane Langellier

Le jeudi, c'était "Le journal de Mickey" sur Radio Luxembourg

Publié dans L'espiègle Lili

Commenter cet article