Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Chez Jeannette Fleurs

Poussez la porte de la boutique et prenez votre dose de culture quotidienne. Chaudonnaise d'âme.

15 août 1944. Libération du canton de Nogent-le-Roi par les GI's de Patton...

Toutes les bonnes choses ont une fin. La meilleure chose qui me soit jamais arrivée jusque-là est l'honneur et le privilège d'avoir commandé la 3e armée.
George Smith Patton.

Madeleine Gresteau, la libération de Chaudon, elle s'en souvient comme si c'était hier...

"C'était l'armée du général Patton. On avait M. Percy, un Anglais qui avait loué une maison à la Julia Lahaye, au 23 Rue de la Fontaine. Et c'est lui qui a servi d'interprète avec les Américains.

Ils étaient arrivés avec leurs énormes tanks par le haut de Chaudon. Et ils avaient reçu ordre de ne pas dépasser la ligne de chemin de fer où ils campaient.

Avant de partir du château, avec leurs camions camouflés de branchages, les Allemands ont fait sauter le pont principal de Mormoulins."

Oui...

Les GI's libérateurs sont arrivés vers nos villages en descendant de la Nationale 154. La route du blé Evreux/Dreux/Chartres.

Venant du Boullay-Thierry, ils sont entrés dans Chaudon par la départementale 113 (route du Gamm Vert).

Venant de Ormoy, via la départementale 26, ils sont entrés dans Nogent-le-Roi par la rue de la porte chartraine.

Mais ce ne fut pas du tout une promenade de plaisir...

Nogent-le-Roi et les villages du canton ont été libérés le mardi 15 août 1944.

 

Bloquées depuis près d’un mois et demi dans le bocage normand, les troupes alliées subissent de très lourdes pertes.

L’arrivée des GI’s américains arrivera à coûter jusqu’à 1000 hommes par kilomètre conquis.

Cette situation va changer radicalement grâce à l’opération Cobra : l’attaque massive des défenses allemandes les plus au sud de la Normandie.

Elle commence le 25 juillet et le front est percé le 30. La rupture est faite.

Un char "rhinocéros".

"George Patton est arrivé avec la IIIe armée américaine dans le Cotentin (pour l'anecdote, il connaît la région d'Avranches car son voyage de noces l'avait conduit au Mont-Saint-Michel). Pour s'affranchir des obstacles formés par les haies, ses chars sont désormais équipés du dispositif « hedgecutter » que vient d'imaginer le sergent Curtis G. Culin : les blindés défoncent et traversent les haies avec une facilité qui en fait des obstacles dérisoires. Les chars ainsi équipés sont surnommés « rhinocéros »."

La guerre d’usure cède alors la place à une guerre de mouvement.

Entre le 25 et le 30 juillet, les troupes alliées ont avancé de 60 kilomètres. La porte de la Bretagne est ouverte et celle de la route vers l’Allemagne aussi, permettant ainsi aux troupes américaines de progresser rapidement à partir de là.

La 3ème armée du Général Patton libère Laval le 6 août, Le Mans le 8 août, Angers le 10 et Chartres le 17.

Le 21 août au matin, une de ses divisions, la 5e division d’infanterie, reçoit l’ordre d’avancer vers Etampes et Fontainebleau.

 

La 5e Division d’Infanterie Américaine « Red Diamond »

Arrivée en Normandie à Utah Beach, le 9 juillet, la 5e Division d’Infanterie participa, entre autres, à la libération d’Angers, de Châteauneuf, de Chartres, et arriva le 21 au matin aux environs d’Etampes.

Elle était affectée depuis le 4 août à la 3e armée du général Patton qui avait pour objectif de rejoindre l'Allemagne en traversant la France mais en contournant Paris par le sud.

Souvenez-vous...

Dans "Paris brûle-t-il"...

On voit clairement que c'est le capitaine de réserve Roger Cocteau alias commandant Gallois (Pierre Vaneck), commandant militaire de la région de Paris, qui va trouver, au risque de sa vie, le lieutenant général Patton (Kirk Douglas) pour le persuader de venir aider l'insurrection parisienne.

Alors que les plans américains étaient tout autres.

Contourner Paris et filer vers Strasbourg.

Comme nous le montre aussi le film...

La 2e DB avait été incorporée à la 3e armée de Patton.

Et ce sont bien des chars de la 2e DB qu'ont vu les habitants de Coulombs...

Pas étonnant donc que M. Kowalczyk se souvienne :

"Quand les Américains sont arrivés... 

C'était quelque chose de formidable. Tout le monde était heureux, tout le monde était gai... C'était vraiment la délivrance. Les soldats nous donnaient des cigarettes, des oranges, des gâteaux... Du chocolat... Des choses qu'on n'avait pas vues pendant des années. Des oranges, on n'en a jamais vues.

Eux, ils arrivaient, ils en avaient plein les mains. Je me rappelle des oranges, c'était rudement bon. Ils donnaient des plaquettes de chocolat, des rations U, des rations C...

Ils n'étaient pas avares, ils en avaient pas mal. Les soldats, ils donnaient leur chocolat, leurs oranges, et tout ça, mais par contre, comme à Coulombs, ils demandaient des tomates aux habitants (c'était pour le scorbut)."

Un char de la 2e D.B. de Leclerc.

George Smith Patton est mort en Allemagne, à Heidelberg, suite à un stupide accident de la route, le 21 décembre 1945.

Voilà encore un pan de notre histoire locale éclairé...

Une pensée, en ce dimanche matin, à tous ces jeunes Américains qui sont tombés loin des leurs pour que nous vivions libres !

Une pensée...

 

Liliane Langellier

P.S. Après des combats et des victimes américaines...

Dreux a été libéré le 16 août 1944. Vers 18 heures.

via la Nationale 154...

Par les Américains qui cantonnaient à Fonville près de Marville-Moutiers-Brûlé.

A voir ci-dessous :

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article